LE CAMEROUN

Rappel historique entre 1890 et 1970.

A la suite de tractations, en 1911, le Cameroun, sous domination allemande, annexe une partie du Congo, cédée par la France. En 1914, la coalition anglo-française chasse les Allemands. De 1919 à 1945, le pays est placé sous mandat international de la Société des Nations, sous l’autorité de la France pour la plus grande partie de son territoire et sous l’autorité de l’Angleterre pour deux zones frontalières, limitrophes du Nigeria. L’essor économique d’origine agricole (cacao, café, bananes, huile de palme, caoutchouc…) est ralenti par le conflit 39-45. Leclerc y recrute de nombreux soldats.

A partir de 1944, des assemblées locales sont élues mais le pays reste "sous tutelle" des Nations unies. En 1958, il devient pleinement autonome et en 1960, l’indépendance est proclamée, quelques mois avant les autres ex-colonies.

En 1961, l’une des zones "anglaises" est rattachée, après référendum au Nigeria, l’autre l’étant au Cameroun "français" où est instituée une fédération bilingue. En 1972, une nouvelle constitution établit un État unitaire dont le caractère biculturel est réaffirmé.


Page publiée le 26/02/2016.