LE CENTRE DE DOCUMENTATION DE L'ÉCOLE D'APPLICATION DU SERVICE DE SANTÉ DES TROUPES COLONIALES

Le 30 octobre 1905, le décret portant création de l'École d'application du service de santé des troupes coloniales stipule l’importance accordée aux moyens mis à disposition pour le perfectionnement des élèves en pathologie exotique. "Donner aux médecins et pharmaciens aide-majors de 2ème classe des troupes coloniales l'instruction professionnelle spécialisée, théorique, pratique nécessaire pour remplir les obligations qui incombent au Corps de santé des troupes coloniales en France et aux colonies". L’établissement comportera donc une bibliothèque aux normes d’une grande école ayant des rapports très étroits avec la bibliothèque universitaire de l’École de médecine d’Aix-Marseille. Depuis sa création, cette bibliothèque évolue en fonction des missions d’enseignement et de recherche de l’École du Pharo pour devenir un pôle de documentation regroupant les données des spécialités de biochimie, puis médico-chirurgicales tropicales.

Il contribue par ailleurs à valoriser le patrimoine du Corps de santé colonial par la conservation et l’exploitation d’un fonds d’archives sur l’oeuvre sanitaire de la France dans ses colonies.





LA BIBLIOTHÈQUE DE L'ÉCOLE DU PHARO

Située dans les locaux de l’école d’application jusqu'en 1944 (bombardements et incendie des locaux lors de la libération de Marseille), la bibliothèque est constituée d’ouvrages et de revues médicales qui se spécialisent progressivement en pathologie tropicale.


Centre de documentation au Pharo

Les documents qu’elle contient sont de trois sortes, et à titre d’exemples :

- Des ouvrages de base en médecine, chirurgie orientés en pathologie exotique, des plus anciens aux plus récents. Les éditions anciennes ont souvent pour auteurs des médecins et des pharmaciens des différents services de santé (marins, coloniaux, militaires), pionniers de la pathologie tropicale, tels :

- J. Lisfranc : Clinique chirurgicale de l'Hôpital de la Pitié Edition 1845.
- A. Laveran : Traité des Maladies et épidémies des Armées Edition 1875.
- Berenger Ferraud : Traité des maladies des Européens au Sénégal Edition 1878.
- Grall : Précis de pathologie exotique (Indochine) Edition 1900.
- Laveran. : Traité du paludisme Edition 1907.
- Martin-Leboeuf-Roubaud : La maladie du sommeil au Congo français Edition 1909.
- Le Dantec : Précis de pathologie exotique Edition 1929.
- Botreau-Roussel : Clinique chirurgicale des pays chauds Edition 1929.
- Ch. Joyeux et A. Sice : Précis de Médecine coloniale Edition 1936.


- Des collections anciennes de revues scientifiques, telles :

- Archives de Médecine Navale 1864 , 1, 1889, 55.
- Archives de Médecine Navale et Coloniale 1890, 54, 1896, 66.
- Annales d'Hygiène et de Médecine Coloniale 1898, 1, 1914, 17.
- Mémoires académiques de Médecine depuis 1928.
- Pathologie exotique : depuis 1908, date de création de la société par Laveran.
- Presse Médicale depuis 1902.
- ...

- Des abonnements réguliers à des revues scientifiques internationales de médecine, biologie, santé publique, soit généralistes, soit spécialisées en médecine tropicale.




L'ÉVOLUTION DE LA BIBLIOTHÈQUE

La mise à jour de nombreuses questions intéressant la pathologie exotique et résumant périodiquement l’état des connaissances et des découvertes amène l’école du Pharo à transformer la bibliothèque en centre de documentation.


Centre de documentation du Pharo

- En 1936 est créé le centre documentation et d’étude des pharmaciens du Corps de santé colonial avec deux abonnements essentiels Chemical abstracts, Biological abstracts et des revues de chimie analytique. Il a pour rôle de centraliser tous les documents nécessaires pour compléter les connaissances des pharmaciens coloniaux et leur permettre d’exécuter les analyses, expertises, travaux et recherches qui leur sont demandés. En 1937, le centre possède déjà 40 000 références.

- En 1938, un projet d’extension des bâtiments est arrêté par la guerre et l’occupation allemande.

- En 1941 le projet d'un Centre de documentation médico-chirurgical est réalisé. Un fichier médico-chirurgical groupe toutes les références et les publications concernant la pathologie exotique et la médecine militaire. Ce centre de documentation médico-chirurgical sert aussi d'organe de formation, de liaison et de diffusion non seulement pour les médecins coloniaux mais aussi pour les milieux scientifiques, les sociétés savantes de l’époque et les pays étrangers. Un musée de radiologie est aussi créé en 1941, à cette époque héroïque de la radiologie. Les travaux de tous les membres du Corps de santé colonial sont relevés et analysés. Il rassemble les collections de films radiographiques accompagnés d'un calque interprétatif.

Après les bombardements lors de la libération de Marseille en 1944 et l’incendie du bâtiment qui abritait la bibliothèque et le centre de documentation, celle-ci déménage, en 1948, rue Perrin-Solliers près de l’Hôpital militaire Michel Lévy à Marseille.

Le centre est rouvert en 1954 dans un Pharo devenu École d’application et centre d’instruction et de recherches du service de santé des troupes coloniales. Le centre de documentation constitué de sa bibliothèque, d’un service audio-visuel de "Médecine Tropicale" devient un organe de liaison et de diffusion scientifique (édition d’ouvrages techniques et pratiques tels "Les Agrégés du Pharo").

A partir de 1963, les enseignants mettent en oeuvre une aide à la préparation à distance des concours d’assistant du Corps de santé destinée aux candidats isolés en service outre-mer. Ce système fonctionne jusqu’en 1982. Cette période sera marquée par la modernisation des outils de recherche documentaire avec utilisation de banques de données, informatisation de la gestion, développement des échanges de documents, valorisation d’une photothèque sur l’oeuvre sanitaire de la France dans les territoires outre-mer.





LE CENTRE DE DOCUMENTATION EN 1992

Complètement rénové dans le même bâtiment en 1992, il contient :

- Une collection de 18 000 ouvrages.
- L’abonnement à 313 titres de périodiques spécialisés en pathologie exotique.
- Une diapothèque sur les affections tropicales.
- Les archives sanitaires depuis 1926.
- Un CD-ROM de la banque de données PASCAL sélectionnant les références en Médecine tropicale.
- L’Index Médicus.
- L'accès à Internet.
- Medline.

La gestion de la bibliothèque est informatisée.

- gestion des revues, des ouvrages mémoires et thèses.
- échange de documents dans le cadre du prêt-inter.


Centre de documentation du Pharo

Le centre est affilié au Catalogue collectif national (C.C.N.) (depuis 1986) qui recense sur le plan national toutes les revues et publications existant dans toutes les bibliothèques afin de faciliter les prêts.

Le Centre de documentation créé initialement pour le perfectionnement des officiers-é1èves de l’École d'application du Pharo est devenu rapidement un organe de formation, de liaison et de diffusion scientifique pour le Corps de santé colonial. Il est étroitement associé dès 1941 à la revue "Médecine Tropicale". Il est en relation avec les médecins exerçant sous les tropiques et à la disposition des universitaires et stagiaires étrangers à la recherche d'une référence tropicale.




LES COLLECTIONS DU PHARO APRES JUIN 2013

Les différents documents constituant le centre de documentation et la bibliothèque ont été transférés sur différents sites au cours du premier semestre 2013.

L'ensemble de la bibliothèque, ouvrages et monographies, a été adressé à la bibliothèque centrale du Service de Santé des Armées au Val de Grâce apportant à celle-ci une note tropicale exceptionnelle, Les revues médicales ont suivi la même orientation et sont répertoriées sur un fichier.

Les mémoires et les thèses ont été adressés à la bibliothèque de l'Ecole du santé des armées de Lyon Bron.

La photothèque, composée de photographies sur papier ou numérisées, les objets de musée, la phonothèque, constituée d'interviews d'officiers supérieurs, responsables de l'Ecole ont été adressés au responsable du musée du Service de Santé des Armées au Val de Grâce.

Les archives anciennes, archives médicales de la période coloniale, répertoriées sur un fichier numérique et les rapports techniques d'avant les indépendances, en provenance des différents territoires, se trouvent à Toulon au service historique de la défense.

La Revue Médecine Tropicale, totalement numérisée, est présente à la bibliothèque du Val, et est distribuée en ligne sur ;

Le BIUS de 1864 à 1976 : www.biusante.parisdescartes.fr
La BNF de 1976 à 2012 : http://gallica.bnf.fr

Les laboratoires ont rejoint l'Hôpital d'Instruction des Armées Alphonse. Laveran à Marseille et le Centre épidémiologique des Armées s'est installé à Marseille au Camp Sainte Marthe, à Marseille..


Page publiée le 26/02/2016.